Groupe l'Archipel
Éditions l'Archipel
Presses du Châtelet
Écriture
Archipoche
3 juillet 2018

Voyage en mer de Chine

« Aventures et amour en mer de Chine : un roman de corsaires truculent ! » Gilbert Sinoué

 

Paru en mai 2018, 23 ans et 23 jours a reçu les éloges unanimes de la presse et du Web. Voici ce qu’écrit à son propos Émile Cougut, du site wukali.fr :

 « Voilà un livre au croisement du roman d’aventures maritimes (L’île au trésor de Stevenson) et du roman feuilleton du XIXe siècle (les textes de Féval, Ponson du Terrail et autre Eugène Sue).

Un premier roman qui vaut le détour ! Serge Berthier est un « voileux ». Dans 23 ans et 23 jours, ce n’est pas un 10 ou 15 mètres qui fend les flots, mais un « vieux gréement » à 3 mats. L’auteur vogue d’ordinaire entre la France, la Thaïlande et Hong Kong. Seuls les « connaisseurs » de la navigation parvienent à décrire les océans comme lui. Pensons aux romans du regretté Jean-François Deniau !

Tous les éléments de réussite sont présents ici. Une quête (pas un trésor, une quête spirituelle !), des personnages éparpillés qui finissent par se rencontrer, voire s’unir. Une certaine morale, qui apparaît en filigrane : les méchants sont punis mais peuvent connaître la rédemption. On croise de méchants pirates, des Anglais infects (on est dans un roman français !), la beauté (et la chaleur) de la Corse qui contraste avec la grisaille (et la froideur) d’un port de la Manche (Calais).

Quoi qu’il en soit, le lecteur est surpris (en bien) par les personnages principaux. Pas du tout ceux qu’il s’attend à trouver dans ce genre de roman, pas de jeunes premiers « tout fous », en pleine possession de leurs moyens. On est très loin du « Pirate des Caraïbes » popularisé par Johnny Depp. Non, le personnage principal, Louis, est un vieil aristocrate, ancien corsaire. Le capitaine du voilier, l’ami, le frère de Louis, est tout aussi âgé et fatigué. Leur serviteur cuisinier est un ancien pirate musulman bedonnant. Il en est de même pour les marins les « plus fiables ». Bien sûr, il y a quelques « jeunes », mais ils sont soit du côté du mal (Thomas), soit ils représentent l’exemple de l’innocence prise dans les tourments du destin (Moïse et Margot). Et puis, il y a Petit-Jean qui se demande bien qui peut-être son père et ce qu’est devenue sa mère. C’est étonnant, et détonnant !

Sans compter que Serge Berthier transcende parfois les codes du genre. Il interpelle le lecteur, le prend à témoin, tente de l’impliquer dans l’histoire.

J’allais oublier peut-être le plus important : l’action se déroule au début du XIXe siècle, à une époque où la navigation se fait avec des bateaux à vapeur. Les vieux gréements comme le Liberté sont déjà perçus comme des antiquités, des objets du passé, tout comme son capitaine et son ami. Plus de canonnades, d’abordages, c’était… avant.

L’intrigue de 23 ans et 23 jours se déroule à une époque charnière, où la nostalgie du passé (l’époque de notre jeunesse) et l’incompréhension du présent mène les héros à leur fin dernière.

Un roman époustouflant, passionnant, nostalgique, qui offre un très bon moment de lecture. A se procurer pour faire le plein d’oxygène ! »

*

Né en 1948 à Dijon, Serge Berthier, l’un des cofondateurs du Boao Forum for Asia, le Davos asiatique, vit entre Paris, la Thaïlande et Hong Kong. Auteur de Vivre à Hong-Kong (l’Archipel, 2017), il est lui-même skipper. 23 ans et 23 jours est son premier roman.

*

 

En savoir plus sur l'auteur : Serge Berthier.

Twitter Facebook Partager cette info

Les éditions de l'Archipel
34, rue des Bourdonnais, 75001 PARIS

Editions l'Archipel Editions Ecriture Archipoche

menu
haut de page